27 octobre 2007: Déclaration de la Chancellerie du Diocèse Version imprimable Suggérer par mail

Déclaration de la Chancellerie du Diocèse d’Europe occidentale

de l’Eglise Orthodoxe Russe à l’Etranger

Au sujet de la paroisse du Saint Archange Michel à Cannes

cannes.jpg

La paroisse de Cannes traverse actuellement une série de difficultés qui ont commencé le 12 mai 2002 lorsque a été modifié le texte de son enregistrement. Dans la déclaration à la préfecture la mention de paroisse du Diocèse d’Europe occidentale de l’Eglise Orthodoxe Russe à l’Etranger ( EORE ) a été supprimée le 29 juillet 2002 (chaque paroisse en France fait enregistrer à la préfecture ses statuts et les éventuelles modifications en tant qu’ “Association cultuelle loi 1901”).

La paroisse de Cannes a été enregistrée en tant que paroisse du Diocèse d’Europe occidentale de l’Eglise Orthodoxe Russe à l’Etranger en 1923, ce qu’elle est restée jusqu’au 12 mai 2002.

Tous les changements sont liés à la sortie de l’évêque Barnabé (Varnava) de l’obédience de l’EORE. Grâce à Dieu, le 7 février 2006, l’évêque Barnabé a fait pénitence : « Je me repens d’avoir provoqué le désordre dans la vie de l’Eglise et d’avoir troublé mes frères en Christ. Je me repens d’avoir participé à des actions non canoniques à Mansonville (Canada). Je demande que l’on m’accepte au sein de l’EORE et requiers votre indulgence compte tenu de mon âge et de mon état de santé ».

Le 2 juillet 2006, l’évêque Gabriel de Manhattan, secrétaire du Synode, et l’évêque Barnabé ont concélébré pendant la Divine Liturgie à l’église du Saint Archange Michel de Cannes.

Le 3 juillet 2006, sur le site Internet officiel de l’EORE est apparue l’information suivante : « Son Eminence Barnabé (Prokofieff), ancien évêque de Cannes, est reçu en communion avec l’EORE et mis à la retraite avec droit de célébrer la Divine Liturgie à l’église de l’Archange Michel de Cannes dont il est recteur ». 

Mais en fait, la modification des statuts qui aurait précisé l’obédience de l’évêque Barnabé au Diocèse d’Europe occidentale et au Synode de l’EORE n’a pas été enregistrée régulièrement. Ce qui signifie que depuis le 3 juillet jusqu’à ce jour, il n’est pas fait mention légalement que la paroisse de l’Archange Michel de Cannes fait partie du Diocèse d’Europe occidentale soumise au Synode des évêques de l’EORE.

 

En automne 2006, le Synode a provisoirement octroyé à l'église de Cannes le statut de "stavropygie" ce qui signifie une obédience directe au Président du Synode.

 

Toutefois par un décret du Synode du 20 décembre 2006 cette disposition provisoire a été supprimée. Le décret stipule :

« 1. Lever le statut de “stavropygie” de l’église du Saint Archange Michel de Cannes et l’incorporer au Diocèse de Genève et d’Europe occidentale.

2. L’évêque Barnabé actuellement à la retraite est libéré de toute responsabilité administrative auprès de l’église du Saint Archange Michel avec autorisation de célébrer les offices religieux dans sa chapelle privée ».

Depuis 2002 ont été opérées trois modifications de statuts, déposées à la préfecture introduisant des changements d’obédience de la paroisse, ce qui a permis à des tiers de s’emparer de l’église.

- 1er changement, le 29 juillet 2002 : « L’Association fait partie du Diocèse d’Europe occidentale de l’Eglise Orthodoxe Russe en Exil. Elle est soumise à l’autorité de l’Archevêque Varnava de Cannes ».

- 2ème changement, le 15 mars 2005 : « L’Association agrée [seule] le supérieur de l’église, le loge et lui assure, … des moyens de subsistance ».

- 3ème changement, le 24 septembre 2006 : à la tête de la paroisse est placé un laïc et le recteur a été "congédié".

Mais selon la décision du Tribunal de Grasse du 11 septembre 2007 les décisions prises de juillet à septembre 2006 qui plaçaient un laïc et licenciaient le recteur ont été annulées. A présent est rétablie juridiquement la situation instituée le 15 mars 2005, selon laquelle est abrogé le principe même, qu’à la tête de la paroisse, doit être un ecclésiastique, nommé par la hiérarchie de l’Eglise ; le recteur est selon eux "agrée" par l’Association paroissiale, ce qui est en complète contradiction avec le Statut Normal de Paroisse (établi selon celui adopté au Concile de l’Eglise Russe de 1918). Si bien que la mention selon laquelle le recteur est placé sous l’obédience de l’EORE ne figure même pas. Et nous n’avons eu aucune indication venant de la Paroisse de Cannes au sujet de leur intention de modifier l’enregistrement à la préfecture.

Il est donc évident qu’il y a un énorme malentendu, car selon les documents déposés à la préfecture, il y a une situation différente quant au statut ecclésiastique selon lequel l’évêque Barnabé est en communion avec l’Eglise depuis le 2 juillet 2006 et est de ce fait soumis à l’autorité à l’autorité ecclésiastique suprême. De plus, depuis décembre 2006 il appartient au Diocèse de Genève et d’Europe occidentale de l’EORE.

 

Il faut souligner que chaque modification décidée par la haute autorité ecclésiastique, que ce soit pour une paroisse ou un diocèse, doit être immédiatement déclarée à la préfecture, notamment en France, où nos communautés paroissiales ou diocésaines sont déclarées comme “Associations loi 1901”. 

C’est précisément pour cette raison que dans l’affaire de Cannes, le Diocèse et le Synode interjettent appel à la décision du Tribunal de Grasse du 11 septembre 2007 (N 071888 RG N 07/01783).

  

Genève, le 14/27 octobre 2007

 
< Précédent   Suivant >